Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bonheur n'est réel que lorsqu'il est partagé !

On Oz Aussies

Le bonheur n'est réel que lorsqu'il est partagé !

Kyoto, le Japon traditionnel (2)

com
Shinmikurumayose (nouvelle porte cochère) tournée vers le sud dans le respect de la tradition

Shinmikurumayose (nouvelle porte cochère) tournée vers le sud dans le respect de la tradition

Nous avons laissé tomber les temples pour cette deuxième journée. Notre séjour s’est poursuivi donc avec la visite du palais impérial Kyoto-Gosho et le château Nijō-jō.

La palais impérial a été la résidence des empereurs jusqu’au transfert de la capitale à Tokyo en 1869. 

La visite (en japonais et en anglais) est gratuite mais la présence d’un guide est obligatoire. Le passeport n’est plus demandé et il n’est plus utile de réserver.

Je suis un peu déçue car on ne peut le visiter que de l’extérieur mais cela donne une très bonne idée de l’architecture pavillonnaire qu’on retrouvera aussi avec le château Nijō-jō. Le jardin Zen qui entoure les bâtiments est de toute beauté.

Seiryoden (salle des rites et rituels)

Seiryoden (salle des rites et rituels)

Shishinden (salle d’honneur)

Shishinden (salle d’honneur)

Jardin Gonaitei, bel arrangement autour d’un cours d’eau sinueux

Jardin Gonaitei, bel arrangement autour d’un cours d’eau sinueux

Nous nous sommes dirigé ensuite vers le château Nijō-jō, résidence des Shoguns jusqu’en 1867, puis propriété de l’empereur. 

Autre lieu autre architecture toute aussi jolie que la précédente. Cette fois-ci on peut entrer dans les bâtiments mais les photos sont interdites. La visite, qui se fait pieds nus, dévoile de superbes pièces en tatami, des Shōgi (portes coulissantes), de belles peintures murales de l'époque Edo et le fameux plancher chantant. On a vraiment l’impression de traverser un tableau qui raconte la vie des shoguns.

La balade dans le parc est très agréable. On retrouve étangs, cascades, pierres, ponts en pierre ou en bois, mousse, pins et érables savamment taillés, pelouses entretenues et bien sûr les Sakura (cerisiers). Un régal ! 

Porte Karamon, entrée du palais Ninomaru

Porte Karamon, entrée du palais Ninomaru

Le palais Ninomaru

Le palais Ninomaru

Le parc entretenu à merveille
Le parc entretenu à merveille

Le parc entretenu à merveille

Les jeunes femmes en kimono traversant le parc

Les jeunes femmes en kimono traversant le parc

Vue d’ensemble du château Nijo-jo

Vue d’ensemble du château Nijo-jo

Après la visite de ces deux incontournables sites de Kyoto, nous avions envie de voir la vie contemporaine. Nous sommes donc allés faire un tour vers la galerie Teramachi (galerie commerçante entièrement piétonne qui s’étire sur 750m), et vers le marché alimentaire Nishiki et ses boutiques joliment décorées et bien entretenues. Intéressante  immersion dans le quotidien des habitants du Kyoto! 

 

 

La galerie Teramachi

La galerie Teramachi

La plus ancienne librairie de Kyoto avec ses livres empilés

La plus ancienne librairie de Kyoto avec ses livres empilés

Le marché Nishiki

Le marché Nishiki

Entre bœuf de Kobé et autres gourmandises...Entre bœuf de Kobé et autres gourmandises...
Entre bœuf de Kobé et autres gourmandises...

Entre bœuf de Kobé et autres gourmandises...

Nous ne pouvions pas quitter Kyoto sans aller voir le seul musée de Manga au monde. Cette librairie géante présente une énorme collection de Manga des plus anciens au plus récents. Ils sont tous consultables sur place et proviennent de donations des quatre coins du monde. Je ne suis pas passionnée mais il y a de très belles esquisses. J’aime le graphisme épuré en noir et blanc des Mangas.

Le phœnix en façade du musée est une œuvre réalisé par le célèbre Mangaka Tezuka Osamu
Le phœnix en façade du musée est une œuvre réalisé par le célèbre Mangaka Tezuka Osamu

Le phœnix en façade du musée est une œuvre réalisé par le célèbre Mangaka Tezuka Osamu

La journée s’est terminée par un savoureux repas dans le joli quartier Pontocho et son atmosphère pleine de charme. 

Ruelle de Pontocho, Kyoto

Ruelle de Pontocho, Kyoto

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article